Resources
Ce que les gens disent
Le buzz dans l’industrie
Orchestr8: Lancement avec British Telecom 

Orchestr8 a mis en place avec succès un grand projet DDMRP Européen pour British Telecom, dans le cadre du changement de stratégie de l’entreprise.… 

Le monde change

15. septembre 2016
par Ashley Wilcock
PARTAGER SUR

Qui que vous soyez, les clients se trouvent au centre de votre univers. Nous vivons dans un monde des gens qui ont le choix.

 

Ceci en combinaison avec un climat économique d’austérité exige que les entreprises produisent des niveaux de service plus hauts à coût moins élevé avec moins d’investissement en stocks.

 

Alors, pourquoi est-ce que c’est en effet une tâche qui semble impossible à remplir ? Premièrement, nous devons comprendre comment les entreprises ont évolué.

 

Au cours de ce que nous pouvons appeler « l’âge de fabrication » – de 1900 à 1960 – il existait peu de versions d’un article produit. L’entreprise était « guidée par le produit », faire des prévisions n’était pas pertinent et, tout simplement, si l’on a fabriqué un produit, quelqu’un l’a acheté. Prenez le « Model-T » de Ford comme l’exemple : il y avait un seul modèle en une seule couleur sans extras facultatifs pour l’acheteur. On n’avait pas trop besoin de planification.

Les années 60 à 90 pourraient être considérées comme « l’âge de distribution ». C’était l’époque où les fabricants tels que Toyota inventaient de nouveaux concepts en fabrication et la chaîne d’approvisionnement et où ils ont vu l’apparition de « juste à temps », kanban, MRP/MRP11, PGI, fabrication lean, etc.

 

Si l’on quitte les années 90 et se dirige vers le nouveau millénaire, « l’âge des informations » a vu une réorientation vers des systèmes des prévisions avancés, une diversification de produits, la mondialisation de la chaîne d’approvisionnement et une externalisation accrue.

Aujourd’hui nous nous trouvons dans ce que nous pouvons appeler « l’âge du consommateur » qui a fait une révolution dans les marchés auxquels nous tous servons. Maintenant il y a plus de versions dans le portefeuille de produits de chacun, plus de routes potentielles au marché et une chaîne d’approvisionnement plus complexe (plus comme le web) que nous avons jamais vécu. Les cycles de vie de produits sont de plus en plus courts, la période de tolérance des clients (combien de temps ils sont prêts à attendre pour qu’un article arrive en stock) devient aussi plus court, tandis qu’en même temps l’approvisionnement mondial prolonge les temps lead du matériel.

 

Qu’est-ce que cela signifie pour le futur de la chaîne d’approvisionnement ?

 

Eh bien, sous plusieurs aspects les systèmes de prévisions ne sont plus aussi pertinents qu’ils en étaient dans le passé ; les entreprises deviennent plus réactives que proactives. Les sociétés peuvent s’efforcer de devenir mieux en ce qu’ils font déjà par rapport à leurs chaînes d’approvisionnement, mais l’évolution des systèmes et processus existants offre des rendements qui ne cessent de baisser. Ceci est combiné au fait que le « moteur » de MRP au fond de la fonctionnalité de planification de la plupart de systèmes ERP est basé sur le concept conçu dans les années 50 et lequel, depuis sa commercialisation dans les années 70, n’a pas changé.

 

On a besoin d’une révolution : un nouveau modèle qui permettrait aux entreprises de suivre le rythme du tournant de pouvoir du fabricant au consommateur. Les entreprises doivent comprendre un monde imprévisible, arrêter de poursuivre les prévisions et exécuter leurs plans basés sur la demande en reconstituant « tirer », non pas « pousser ». La demande doit aussi être segmentée pour permettre un meilleur traitement des groupes d’articles plus focalisé avec les tendances de la demande plus hétérogène.

 

Nous nous rendons compte que les fabricants et fournisseurs suivent une route longue et sinueuse de la spécialisation en termes d’externalisation de l’approvisionnement des composantes et des matériels – c’est le fournisseur du matériel qui offre la meilleure opportunité sur notre planète d’ajouter de la valeur à l’entreprise vers lequel chaque responsable achats se tourne. Alors pourquoi, quand il s’agît des systèmes et processus utilisés pour gérer l’entreprise, l’approche universelle des fournisseurs de systèmes PGI principaux reste standard pour la plupart d’entre eux ?

 

Il paraît que cela va aussi de soi de progresser vers une spécialisation dans les systèmes et processus de la chaîne d’approvisionnement, n’est-ce pas ? Alors pourquoi y a-t-il si peu d’entreprises qui en font ?

 

Ils ont peur tout court.

 

Ils ont investi leurs émotions et finances dans leur logiciel actuel et ils ont, effectivement, été victimes du lavage de cerveau et ils sont persuadés que dépenser encore du capital et des efforts pour perfectionner les prévisions est la bonne voie. Mais ça ne l’est pas tout court.

La bonne voie c’est la niche, un logiciel spécialisé qui fournit la capacité de planification de la demande tirer fondamentale tout en tirant encore parti de la capacité du système PGI en tant que système d’enregistrement et en offrant une mise en œuvre rapide et sans risques avec RSI rapide.

 

People are Talking
Le buzz dans l’industrie
Orchestr8: Lancement avec British Telecom 

Orchestr8 a mis en place avec succès un grand projet DDMRP Européen pour British Telecom, dans le cadre du changement de stratégie de l’entreprise.… 
Tout le contenu © Orchestr8 2018.